Renouveler la réflexion sur l’entreprise

Mais disons d’abord par où elle se distingue des autres.Cherchons d’abord la circonscription de la science qui nous occupe.Nous sommes au pied d’un Himalaya de progrès scientifiques et techniques et nous n’avons encore grimpé que de quelques mètres.Non que nos grands groupes bénéficient, comme cela est parfois dénoncé, de règles préférentielles ou d’avantages quelconques.Le plus grave est que des politiques d’aides se substituent à des politiques d’initiatives et de développement.Parler du continent africain au début du XXIe siècle, c’est se souvenir de la définition donnée par l’ancien directeur général de l’Unesco, quand il a dit que l’Afrique n’est pas un continent pauvre, mais un continent appauvri ; que l’Afrique n’est pas un vieux continent, mais tout le contraire, un continent plein de vitalité et de promesses.Les bénéfices provenant de ces pactes proviennent d’une variété de facteurs, dont le plus important est l’avantage comparatif : les pays spécialisent leur production de biens et de services dans des secteurs où ils sont relativement plus efficaces, et vendent ces biens et services à d’autres pays.De là, suivant la tournure des intelligences, un penchant à apprécier l’importance d’un ordre de phénomènes par le degré d’élévation et de perfectionnement, ou au contraire par le degré de généralité et de fixité.Pourtant elle a été concomitante aux transferts de compétences induits par la politique de décentralisation qui est à l’origine de la hausse des recrutements publics sur la décennie 2000.D’autant que le Quantitative Easing, s’il réussit a pour vocation de replacer l’inflation sur sa cible de 2%, voire plus à moyen terme si l’objectif inavoué de la BCE est de récupérer une partie de la sous-inflation accumulée au cours des dernières années, pour rapprocher le PIB nominal de sa tendance de longue période.Du point de vue de la philosophie antique se place, l’espace et le temps ne peuvent être que le champ que se donne une réalité incomplète, ou plutôt égarée hors de soi, pour y courir à la recherche d’elle-même. Des animations et la tenue de l’exposition «  un siècle de savoir-faire  » au Musée d’art et d’industrie doivent permettre d’irriguer le centre-ville.C’est ainsi que, selon la curieuse expérience citée plus haut (53, note), si l’on fixe à un même support deux horloges dont les battements ne sont point parfaitement synchrones ni les marches rigoureusement concordantes, on remarque, au bout d’un certain temps, que la transmission des mouvements d’une horloge à l’autre, par l’intermédiaire du support commun, les a amenées au synchronisme et à la concordance exacte.

Share This: