R&D ou innovation ?

En imposant une réduction simultanée et rapide des déficits publics et le retour en quelques années à un taux d’endettement public inférieur à 60% du PIB, ce traité maintient l’Europe pour une dizaine d’années dans une période de chômage très élevé et de croissance faible.Vis-à-vis de ses visiteurs, le musée taille dans l’histoire de quoi creuser plus avant dans la matière, le patrimoine et le savoir artistiques pour hybrider de nouvelles histoires, de nouveaux imaginaires, des rapprochements, pour de nouvelles communions collectives.Ils devront également être informés du suivi de l’utilisation des fonds par le professionnel en financement participatif. Et pour paraphraser Arnaud de Lummen« le bonheur vient de surcroît »… mais pas toujours.Les marchés agrègent une multitude d’opinions hétérogènesOr, en situation d’incertitude radicale sur l’avenir (incapacité à envisager tous les scénarios possibles ainsi que leur probabilité d’occurrence), les valeurs fondamentales ne peuvent être calculées ni anticipées.Le problème, c’est que ces contraintes viennent peser sur les montants réellement disponibles pour la santé : d’une certaine façon, trop de politique dans la santé publique nuit à la politique de santé publique !Les clients à l’ère du numérique souhaitent de nouveaux services en lignes ou de nouveaux moyens de paiement rapides et faciles à utiliser.La Commission permanente de concertation des services a insisté sur la nécessité d’adapter le droit du travail aux conditions des professionnels du secteur, de repenser la fiscalité, d’inciter l’emploi et d’améliorer la formation initiale (sait-on, par exemple, que les métiers de l’hôtellerie recherchent plus de 60.000 nouveaux emplois réservés aux débutants !Ignorer cette réalité économique, c’est risquer de voir les décideurs politiques se fourvoyer dans le jeu de piste des politiques commerciales et s’engouffrer sur une fausse piste.Car, contrairement à ce qui nous est servi et assené quotidiennement, cette crise n’est pas la résultante de l’ »Etat social », tout comme cette crise ne sera certainement pas résorbée en diminuant les dépenses publiques pas plus qu’en dérégulant le marché du travail.Pourtant ces compétences vont être très recherchées au cours des prochaines décennies, et il est fort probable qu’un bon exploitant agricole de l’Iowa soit à nouveau très bien rémunéré.Et puis, enfin, c’est un débat sur la liberté, la liberté d’entreprise et d’entreprendre, la liberté du commerce, peu reconnue dans notre pays et en tout cas mal-aimé.D’autant moins que ce secteur embauche des milliers d’emplois peu qualifiés dans cette France rurale qui existe encore, n’en déplaise ! Il contribue ainsi à l’aménagement du territoire et maintient dans l’emploi des personnes peu ou pas qualifiées.Son importance va bien au-delà de l’impulsion qui va être donnée aux transformations économiques et que nous analyserons dans un autre billet.

Share This: