Quelle jeunesse ce Gutenberg !

Pour de nombreux observateurs, le Glass-Steagall n’avait aucun sens.Un choix subjectif qui couvre une large palette de sujets.La défense est parfois au cœur de discutions bilatérales !Et si le raisonnement est vrai, toujours très naïvement, il faut se poser la question, de l’avenir des émergents eux aussi en concurrence, et qui devront eux même rapidement freiner leur demande intérieure avant même son épanouissement.Ce qui pourrait permettre aux citoyens de profiter des avantages de la mondialisation. Il faut donc que la Banque Centrale imprime chaque année l’équivalent de 2% de billets en plus.Car faute d’avoir une mesure claire des choses qui comptent, ce sont les comptes et la communication qui seront les seules boussoles du système de santé.Arnaud de Lummen, a salué le consensus dans son discours à l’assemblée territoriale.En annonçant que des spots publicitaires commenceront dès ce jeudi à être diffusés sur les pages de ses quelque 1,2 milliards d’amis, Facebook franchit non seulement une nouvelle étape dans la construction de son modèle mais déclare aussi la guerre aux grands médias audiovisuels.Les nouvelles technologies qui se développent dans les biotechnologies, notre capacité à décrypter le génome humain, la miniaturisation des équipements, la création de nouveaux matériaux, le boom des nanotechnologies rendent dès aujourd’hui possible une médecine à « trace légère » où les médecins et chirurgiens vont se transformer progressivement en ingénieurs et soigneront les malades quasiment sans toucher leur corps.On pourrait, au maximum, passer en France le taux normal de TVA de 20% à 25% ; ceci permettrait de réduire de 35 milliards d’euros les cotisations sociales des entreprises : un tiers seulement du montant nécessaire à restaurer la profitabilité avec une modification considérable du système fiscal.Voilà pourquoi les taux zéro représentent la nouvelle normalité.Plus de 2 milliards d’euros à l’horizon 2015 : c’est l’estimation qui est faite de l’ampleur que pourrait prendre le marché des jeux en ligne en France.Les banques centrales, ministères des finances… incapables de saisir vraiment les effets de la mondialisation »Réunis en « parlement » les 5 et 6 novembre dernier au Conseil économique et social (CESE), le réseau d’entrepreneurs d’Avenir a fait salle comble.Alors qu’il aurait été si facile d’accompagner au moins cette rigueur dictée à la périphérie par une politique expansioniste mise en place dans les pays riches.La géopolitique intervient également ailleurs dans les pratiques bancaires.

Share This: