Quel statut accorder à l’information que donne Internet ?

Les pays qui ont le plus recours aux écotaxes sont les Pays-Bas (où elles comptent pour 20% des prélèvements fiscaux) ; la Suède (avec une taxe à taux élevé sur le dioxyde de soufre, souvent citée en exemple de la bonne écotaxe) ; l’Allemagne (avec une lourde contribution sur l’électricité, au profit d’une spectaculaire promotion des énergies renouvelables)…Entreprises, syndicats, associations, pouvoirs publics ne se connaissent pas assez, vivent sur des croyances, des procès d’intention d’où le peu de confiance les uns envers les autres. Il s’agit, en outre, de solutions aux coûts exorbitants.Enfin une bonne nouvelle dans cet automne si triste.La façon la plus sûre, selon Christian Navlet, est de les « alphabétiser » sur les mécanismes du pouvoir.La fragmentation du secteur est une source de désorganisation pouvant parfois confiner à l’incohérence. Cela paraît technique et pourtant la réponse est essentielle pour le citoyen, par exemple pour comprendre comment aborder l’intégration européenne ?Par ailleurs, les achats de titres publics deviennent un instrument de politique monétaire à part entière lorsque les méthodes « orthodoxes » ne fonctionnent plus, car ils permettent à la Banque centrale de maintenir les taux longs à des niveaux bas, agissant ainsi sur l’économie par le biais de la courbe des taux dans son ensemble.Elle n’est valable que pour les seules politiques de « sécurité alimentaire » existantes à ce jour, et ne pourra couvrir d’éventuelles nouvelles politiques, en Inde ou ailleurs, qui pourront donc être poursuivies devant l’Organe de règlement des différends de l’OMC.Tout d’abord, le système déresponsabilise les acteurs.Il est rare qu’un philosophe soit l’objet de persécution du pouvoir démocratique.Le panel sur la « Co-création des villes » s’est efforcé d’aborder la question de façon plus ouverte.

Share This: