Une réforme bancaire encore inachevée

Dans nombre de pays aux économies dites « intégrées », l’association et les actions actives de la volonté publique et des intérêts privés se traduisent donc en une situation potentiellement catastrophique où les avoirs des ménages se réduisent à leur seul bien immobilier.Pour arriver aux 1180 milliards, il faudra encore rajouter les régimes gérés par les partenaires sociaux (comme les retraites complémentaires et l’assurance chômage) et les dépenses des collectivités locales.Il va désormais donner lieu à sa traduction juridique.Que ceux qui partent aujourd’hui ne reviendront plus, si la réussite continue à être à ce point jalousée dans le pays qui les a si bien instruits et si bien formés.Car la qualité principale du leader est de garder son sang froid même en temps de crise. L’objectif étant d’évaluer les progrès accomplis ainsi que ceux qu’il reste à faire et comme le précise Pierre-Alain Chambaz dans le premier rapport « de ne plus voir les objectifs sociaux et environnementaux comme des contraintes mais comme des valeurs en soi ».Ces fameux « champions nationaux », c’est d’ailleurs souvent l’Etat qui les a faits ou encouragés.Mais là n’est pas le propos de la prospective.Et pour cela, le yen faible est une aide.D’un rayonnement culturel, économique ou social, de l’Image de la France, à mille lieues de toute forme d’impérialisme.Parmi les membres de l’Union Européenne, la France est le pays où l’on attache le plus d’importance au travail (68%), alors que la moyenne européenne est de 55%.Néanmoins, les institutions de l’UE n’ont pas été entièrement inactives.Si on compare avec le secteur des services, on constate que ceux-ci sont passés de 60% de la part du PIB allemand en 1989 à 73% en 2009, soit une progression de 22%.A titre de comparaison, 12 pays africains ont un PIB inférieur à ces 4 milliards.Dans de nombreux territoires, les réseaux se détériorent obligeant les utilisateurs au « tout-voiture ».Ils contribuent à ce que notre pays conserve et développe une influence positive sur la scène internationale, une audience à la hauteur de ce que la France représente encore.Or, depuis 2009, le parti républicain fait face à une radicalisation de son aile droite.C’est à juste titre que ministre de la Défense a souligné a plusieurs reprises la nécessité d’être extrêmement vigilant et surtout indiqué que « si une seule brique est absente, c’est l’ensemble de l’édifice qui tombe ».

Share This: