Un déni du droit ?

Ceux-ci sont déjà fortement taxés, après les hausses pratiquées par les gouvernements Fillon, puis Ayrault.Prudemment, l’actuelle Commission a d’ailleurs sorti sa proposition si tardivement qu’elle n’a aucune chance d’être adoptée sous cette mandature et rejoindra donc le legs législatif cédé à la prochaine.D’un côté, la réglementation se fait de plus en plus contraignante, avec la mise en place de la réforme Bâle III, dont la mise en œuvre vient gonfler les coûts et réduire les marges de manœuvre.Soumis à de multiples pressions (des patients, des labos, de l’administration, de la justice, de l’argent…), le 53% des médecins se sentent menacés par un burn out.Elle encourage des associations public-privé.Certes, ils paieront moins d’impôts, mais à moins de renoncer à consommer les services jadis pris en charge par la collectivité.Tout comme les politiques publiques ne font pas la promotion de voitures chères qui entament sérieusement notre pouvoir d’achat, elles ne devraient pas plus encourager les acquisitions immobilières qui réduisent tout autant notre train de vie.Antonio Fiori le reconnaissait récemment: « Si l’on ne peut avancer vers un marché unique européen dans les télécoms, on aura de plus en plus de visiteurs étrangers.En raison de la déflation et de la récession, le PIB (à prix constant en euro) de la Grèce, de l’Irlande, du Portugal et de l’Espagne est au même niveau qu’en 2005 ou 2006.Un autre enjeu derrière la lutte contre le gaspillage alimentaire est la protection de l’environnement.Arrêtons également de vouloir décider si l’administration doit avoir le pouvoir sur le médecin, ou l’inverse.Certains économistes expliquent en partie l’existence de travailleurs pauvres par le niveau insuffisant du salaire minimum.Cette révolution industrielle et culturelle est donc impérative car nous semblons trop vite oublier que ce secteur économique est un véritable levier contre le chômage.Pour lui ce n’est pas « le monde qui est une scène », ce qui laisserait supposer que la réalité serait à l’intérieur de soi mais que « chaque monde social est une scène ».Le cours de l’or, symptôme de la faillite américaineL’envolée de l’once d’or de 265 dollars.La suppression, unilatérale brutale et irrespectueuse, de ces paragraphes, a attisé la colère de Cuba et des pays de l’Alba représentés à Bali.Pourtant, une méprise au printemps dernier avait failli précipiter les relations entre Washington et Rabat dans un dédale d’incompréhension.

Share This: