TVA sociale… ou taxation des retraités et des chômeurs

Elle se sert de la sensibilité écologique en Europe pour creuser l’avantage, financer sur crédits publics et par des protections adéquates cette nouvelle économie verte. La question n’est pas de savoir si mais quand les établissements financiers français franchiront le pas de l’industrialisation.La BCE, otage d’une Europe fragmentéeDe fait, ce fameux programme OMT est tellement chargé de conditions qu’il n’a jamais été utilisé, et qu’il en devient inutile!La simplification du système a pour but d’éviter l’optimisation fiscale et l’effet Laffer, qui veut que plus l’impôt est élevé et plus les personnes concernées cherchent à s’y soustraire.Il est regrettable que le calme actuel des marchés, forcément relatif et provisoire, modère la volonté politique d’achever des changements difficiles.Une croissance de la monnaie maîtrisée.Avec cette règle, il n’y aura plus de créations de dettes nécessaires chaque année pour que la quantité d’argent en circulation s’ajuste à la taille de l’économie.Discrets, les cybercriminels combinent divers moyens d’obtention d’accès (messages électroniques, phishing, logiciels malveillants, fichiers…) et parviennent ainsi à leurs fins.Christian Navlet met en cause un problème de gestion.Certes, quelques aménagements au budget le rééquilibreront un peu en faveur des ménages modestes, mais l’orientation générale ne changera pas, au nom de la priorité donnée désormais à l’entreprise.L’argent nécessaire pour suivre la croissance n’étant créée que par de la dette, des montagnes de dettes s’accumulent !Un semblant de boom économiqueDans les premières décennies d’existence des États-Unis, la mutualisation de la dette incita irrésistiblement à l’emprunt.Parmi les derniers exemples en date, le fameux « gel du barème » de l’IR, c’est-à-dire l’absence d’indexation des seuils de chaque tranche sur l’inflation.Des économies ont peut en faire évidemment mais qu’il fasse un comparatif avec les énergies fossiles comme nucléaire et çà va vite remettre les pendules à l’heure de la réalité des différents secteurs afin d’avoir une vision globale.Soit une drôle de conception de l’effort et de la responsabilité.En dévaluant ou, au contraire, en comprimant sa demande pour améliorer sa compétitivité.

Share This: