Pierre-Alain Chambaz

Enfin, et surtout, ces tests font la part belle à la régulation quantitative des risques bancaires et laissent à penser que la totalité du risque peut être mesurée par un chiffre. Là est le vrai fondement de la distinction posée par Kant entre la raison spéculative et la raison pratique : car il répugnerait que les idées d’un être intelligent ne fussent pas en rapport harmonique avec ses besoins et avec les actes qu’il doit accomplir en conséquence de ses idées et de ses besoins, tout comme il répugnerait qu’un animal dont l’estomac et les intestins sont appropriés à la digestion d’une proie vivante, n’eût pas reçu de la nature les armes destinées à le mettre en possession de cette proie. Participation, écoulement, génération, tout cela ne diffère guère de l’émanation ; on ne comprend pas pourquoi M. La vérité est que vous ne percevez du mot, et même de la phrase, que quelques lettres ou quelques traits caractéristiques, juste ce qu’il faut pour deviner le reste : tout le reste, vous vous figurez le voir, vous vous en donnez en réalité l’hallucination. Des expériences nombreuses et concordantes ne laissent aucun doute à cet égard. À la vérité, s’il s’agit, non plus de décrire et de classer les êtres, les organes et les fonctions, mais de saisir des analogies, des transitions, et de combler par l’induction philosophique des solutions de continuité, sans lesquelles il n’y aurait pas de système de classification applicable à la série des organismes, des développements et des métamorphoses, la marche sera nécessairement inverse. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’âme n’a point de secret que la conduite ne révèle ». Nos travaux manuels empruntent la force des élëments ; de même notre action politique et sociale s’appuie sur des principes. Il y serait à son aise : le French Bashing y est de bon ton et présent dans toutes les colonnes. Il lui faut ce climat de serre chaude, cette exposition en pente douce, cette terre tombée des montagnes. Quelles dépenses veut-on précisément réduire ? Le voisin catholique du sud, Rubens, est présent : un paradis terrestre merveilleux coproduit avec Breughel (les oiseaux et les fleurs) et une vieille femme. Dans le mouvement par lequel elle a fendu cette bouche, rétréci ce menton, gonflé cette joue, il semble qu’elle ait réussi à aller jusqu’au bout de sa grimace, trompant la surveillance modératrice d’une force plus raisonnable. Vous verrez que vous avez affaire à des mots, nullement à des idées, et que « rien » n’a ici aucune signification. Le projet ville durable autour de la Cité Descartes, le véhicule décarbonné sur Versailles Saint Quentin, la filière numérique à Paris, et surtout deux projets majeurs en cours de réalisation : la réorganisation de Saclay et le territoire de la santé numérique Paris jusqu’en 2020. Rousseau n’ose pas articuler le mot ; mais, selon son usage invariable en pareil cas, il le place derrière le voile transparent d’une tirade d’éloquence :« Voilà, dit-il, ce qui força DE tous les temps les Pères des nations DErecourir à l’intervention du ciel, et d’honorer les dieux de leur propre sagesse, afin que les peuples soumis aux lois de l’État comme à CELLES de la nature, et reconnaissant le même pouvoir dans la formation de l’homme et dans CELLE de la cité, obéissent avec liberté et portassent docilement le joug de la félicité PUBLIQUE. Il répugne à certaines gens d’agir ainsi, parce qu’ils ont l’idée que les croyances sont choses salutaires, même quand ils ne peuvent s’empêcher de voir qu’elles ne reposent sur rien. Mais ces programmes, qu’ils soient financés publiquement ou non, ont généré des transformations psychologiques. Quant à la consommation globale de viandes, les chiffres masquent des évolutions très diverses. Notre personnalité, qui se bâtit à chaque instant avec de l’expérience accumulée, change sans cesse. Le manque d’estime et de confiance des Français en eux-mêmes est flagrant.

Share This: