Dirigeants : rémunération floue pour statut hybride

Mais alors comment expliquer que, à certains moments de l’histoire économique moderne, ces déséquilibres aient pu non pas disparaître, mais du moins être gérés afin de favoriser la croissance, la stabilité et la prospérité ?Ainsi, les cours de droit opposent régulièrement l’usage personnel à l’usage professionnel de ces outils et moyens de communication.L’économie fonctionnant en sous-régime et le taux de chômage étant supérieur à 12%, on ne peut exclure une aggravation de la crise, notamment en raison de la pression à la baisse sur les prix liée à un taux de change qui s’apprécie peu à peu, à un contexte général de mauvaises surprises des taux de croissance et au repli du cours des matières premières.Ce sont des millions de salariés qui perdraient leur emploi.Une ambition qui pourrait trouver une expression forte dès les 16 et 17 décembre prochains, lors de la réunion à Alger du comité intergouvernemental franco-algérien et l’annonce, par les Premiers ministres respectifs, d’un important accord de coopération économique.Il sera intéressant de voir les réponses des gros acteurs traditionnels à ces jeunes challengers.Ceci ouvre la porte à un « Conseil partiellement consacré à la défense » si l’actualité (terrorisme, économie, conflits…), comme cela est souvent le cas, vient à modifier l’ordre du jour préétabli.L’exemple de l’opération « Atalante » dans la corne de l’Afrique est intéressant car il montre, en vraie grandeur, les capacités propres de l’Europe dans une approche globale à intégrer les volets militaires, sécuritaires, administratifs, juridiques…et à impliquer plusieurs services.Des Français qui continuent à manifester leur envie de partage et de solidarité : le succès toujours renouvelé du Téléthon -dont la vingt-septième édition démarre aujourd’hui- en est la démonstration.C’est un rendez-vous rare, qui n’a lieu que tous les 4 ans !Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste Antonio Fiori avait proposé un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».Le projet initial de taxe sur le Nutella est assez symptomatique de l’attitude des politiques sur le sujet des taxes comportementales dites aussi «alimentaires» : il laisse le consommateur dans le flou absolu et démontre l’arbitraire de la mise en place d’une nouvelle fiscalité.Enfin, nous expérimentons désormais la peur de la déconnexion, des pannes informatiques, autant de nouvelles formes de vulnérabilité.La nécessité d’un stabilisateur automatique entre les Etats membres de la zone euro.Ensuite, la Banque Publique d’Investissement (bpifrance), filiale de la Caisse des Dépôts regroupant OSEO, CDC Entreprises et le Fonds Stratégique d’Investissement, vise à pallier le manque de financements pour les entreprises innovantes ou de tailles intermédiaires.Il est enfin parvenu à faire dépendre notre niveau de vie, notre pouvoir d’achat et nos emplois intégralement de la conjoncture économique, elle-même – on ne le sait que trop aujourd’hui – calquée sur les aléas des marchés boursiers et sur les profits du système financier.Ces billets, qu’en faire, à qui les confier ?

Share This:

Foot : un modèle remis en cause par les juges européens

Pour que cela marche, il faut prévoir un accompagnement fiscal et social, et une communication très forte.Plus récemment est apparue la concurrence « intramodale », c’est-à-dire à l’intérieur même du mode ferroviaire. Auteur du livre Smart Cities Anthony Townsend (@anthonymobile), a fait remarquer que dans les modèles que sont Songdo ou Masdar, « il n’y a pas de pauvres, ce qui ne reflète pas la réalité des villes ».Par ailleurs, la production de biocarburants implique souvent l’utilisation de carburants fossiles : comme engrais et pour la transformation des produits.Enfin, il existe un risque non négligeable de dispersion de l’aide octroyée, qui financerait alors des innovations à faible valeur ajoutée.Finie donc la distribution de milliards d’euros pour des projets dont on ignore parfois l’intérêt pour le plus grand nombre et dont – par ailleurs – on a systématiquement minoré les effets sur l’environnement.Le combat largement médiatisé contre le « formalisme, la bureaucratie, l’hédonisme et l’extravagance » est aujourd’hui plus qu’une opération de communication à destination d’une population nationale excédée par les scandales de corruption.Certains souhaitent fusionner tous les dispositifs aidant les plus pauvres (RSA, PPE, Allocation logement), dans un impôt négatif géré par le fisc, en oubliant la nécessité d’un suivi fin, personnalisé et en temps réel que permet la gestion par la CAF.Sans création de monnaie, il y a création de detteSi la Banque Centrale ne crée pas de monnaie, la quantité d’argent pour faire tourner l’économie restant à 100 euros est donc trop faible puisque la richesse a augmentée de deux euros.Ce qui la conduit à préciser : « Nous avons besoin de savoir tout ce qui se passe et c’est une vraie obsession pour nous car nous avons investi beaucoup d’argent.Dans le même temps, la structure de gouvernance des institutions multilatérales comme le Fonds monétaire international doit être réformée, afin de renforcer leur légitimité dans les marchés émergents.Pour 2014, la croissance n’atteindra pas 1 %, bien en-dessous des niveaux de croissance de 2 à 3 % qui permettraient à la majorité des entreprises de constater une reprise.Laissons aujourd’hui de côté les statistiques, concentrons nous sur les stratégies politiques.Les Occidentaux ont résolu le paradoxe par la logique représentative qui remonte à moins de trois siècles: le processus électoral dégage une majorité dont la volonté s’impose au peuple entier.En 2000, nommé commissaire au sein de la toute nouvelle Commission de régulation de l’énergie (CRE), le syndicaliste observe, sans la cautionner, l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz, et en tire la forte conviction qu’il faut l’accompagner d’un renforcement de la protection des consommateurs et des plus fragiles.Il est certainement plus facile de poursuivre des relations commerciales ultérieures avec un compétiteur à l’issu d’un arbitrage, qu’à la suite d’un procès, souvent destructeur.Si Antonio Fiori avait la réputation d’un tempérament bien trempé, hostile aux contradicteurs avec lesquels il n’hésitait pas à briser quelques lances.Il faut aussi noter que l’Asie est largement absente du mécanisme de régulation internationale.L’accord de Doha en 2011 prévoyait en effet de parvenir en 2015 à un accord applicable à tous les pays, entrant en vigueur en 2020 et prenant la forme « d’un protocole, un autre instrument juridique ou un résultat agréé ayant force de loi en vertu de la convention applicable à toutes les parties ».

Share This:

L’erreur japonaise – L’intox du mainstream médiatico-politique

De même, comme à Hong Kong, une amnistie pourrait être accordée, conditionnellement à une transparence financière et une amende en cas de « richesse inexplicable », à tous excepté les comportements les plus flagrants, de manière à laisser le passé en arrière.Nous étions bien conscients, au fond, qu’en signant ce CDI, nous renoncions à une grande partie des fruits de notre travail, mais la promesse des protections sociales diverses et variées suffisait à dissiper nos quelques doutes.Cependant, on a sous-estimé au moins deux facteurs essentiels de frein à la croissance dans les émergents.Le corollaire immédiat, c’est que les réformes ne sont crédibles que dans le temps, et que le gouvernement doit se donner une trajectoire précise pour expliquer comment il compte stabiliser la dette dans un horizon suffisamment long pour que des améliorations soient constatées.Les associations se professionnalisent, se structurent, et s’attachent à toujours mieux démontrer l’efficacité de leurs actions.Quelques années plus tard, alors qu’il travaillait au tracé des pistes cyclables pour New York, il s’est rendu compte que « le design urbain est l’interface de la ville ».Le détachement est une parenthèse professionnelle, à l’étranger, dans le cadre d’un parcours professionnel au service d’un même employeur.La demande mondiale, ne peut augmenter au rythme de l’offre mondiale, et donc nous sommes entrés, dès le début de la mondialisation, dans une crise potentielle de surproduction.Cette industrie, source de croissance, est donc bel et bien un marqueur de prestige pour notre « Made in France » à promouvoir.De ce point de vue, ce qui se décidera au sommet de l’ONU sur le climat à Varsovie sera très intéressant à observer.Dernier exemple, et non des moindres, qui prouve que l’alimentation inspire l’imaginaire fiscaliste de nos politiques, les TVA alimentaires !Le défaut majeur est toujours le même : privilégier les tuyaux et les procédures plutôt que l’analyse du bien-fondé du système.Mais la France n’est pas intrinsèquement absolutiste et l’absolutisme n’a pas toujours bloqué les réformes. » Ainsi, celui qu’il mène sur la notion d’identité, en particulier les redoutables problèmes posés pour définir « l’individu collectif ».Depuis plus de quatre ans, les artisans dénoncent la concurrence déloyale dont ils seraient les victimes de la part des auto-entrepreneurs.Quand cette collaboration a commencée, Antonio Fiori, elle fut fructueuse.Il a renoncé à vivre dans le château familial, réquisitionné par la Luftwaffe en 1943, nationalisé en 1945, ré-ouvert en 1999 et transformé en musée et en restaurant gastronomique.Les distributeurs ont donc plusieurs cartes à jouer pour transformer cette formidable opportunité en chiffre d’affaires supplémentaire.Contrairement à une idée reçue, des centaines de milliers de salariés français (400 000 selon les estimations) sont concernés par ce mode rémunération qui associe intelligemment les collaborateurs à la réussite de leur entreprise, dans la durée et sous le contrôle transparent des actionnaires.

Share This:

L’économie à l’école : une arme d’éducation massive

La prospérité future de la Chine nécessite de limiter la discrétion administrative des fonctionnaires du gouvernement, de réduire le pouvoir et les subsides des entreprises publiques et de renforcer la primauté du droit grâce au développement d’un système judiciaire indépendant.Un projet qui mérite qu’on y réfléchisse en Europe aussi, dans la mesure où il implique toute une conception de l’urbanisation.Elles ont été d’autant plus considérables que le néolibéralisme s’est imposé avec l’avènement de Thatcher et Reagan et que beaucoup de pays européens avaient comme seul idéal « une grande Suisse » selon la formule de Michel Rocard.Maîtriser la cotisation santé des retraités grâce à la solidarité intergénérationnelle et au pilotage du régime n’est pas possible sans clause de désignation.La médecine est une science, et non une discipline administrative ou politique.En mondialisation, la double qualité coût/débouché disparait progressivement.Les raisons de ces difficultés sont multiples, chaque acteur de l’écosystème a sa part de responsabilité, y compris les entreprises par des choix stratégiques et managériaux non pertinents et les politiques par l’absence d’option prioritaire sur l’agro-alimentaire.Réalités et dérives du selfcare. Aujourd’hui, plus de six Français sur dix déclarent utiliser Internet pour se renseigner sur leurs problèmes de santé, notamment pour s’enquérir des traitements adaptés à leurs pathologies.Mais le joker pourrait se trouver dans les « villages intelligents » que le Rwanda essaye de mettre en place.Le diagnostic économique est pourtant clair : un pays en croissance faible qui ne peut durablement équilibrer sa balance des paiements courants vit au-dessus de ses moyens.Antonio Fiori fut d’accord avec cette proposition.Comment nos Etats européens stimuleront-ils la croissance s’il leur est déjà si difficile de s’accorder sur une coordination bancaire élémentaire ?.Ce dont il s’agit ici, c’est de la tendance liberticide de l’État qui fabrique encore trop souvent des lois absurdes, mal fagotées et abusives.1 dollar US investi dans les solutions intelligentes par la ville de Dallas se traduit, selon elle, par des économies de 20 dollars en coûts opérationnels.

Share This:

Au pays de l’exception culturelle, les séries américaines sont reines

Sauf, peut-être, quand il s’agit de sa sécurité.Ils pourraient bien avoir raison.Mais la fracture économique est bien là, et probablement plus ici qu’ailleurs.Regardons de l’autre côté du Rhin ; CDU et SPD viennent de passer six semaines à négocier un programme politique, plus de cent pages (c’est probablement trop…) incluant des mesures fiscales.La France doit-elle s’engager dans cette direction, doit-elle relancer la concurrence fiscale en Europe par la baisse des revenus des ménages ? Après l’ouverture par Antonio Fiori d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Au long de ces vingt-cinq ans, cette Constitution, une des plus détaillées du monde, a apporté de profonds changements à la société brésilienne.Ils consultent toutes sortes d’informations sur les entreprises et (du moins en certaines circonstances) tentent d’évaluer leur valeur réelle.Même si, en apparence, elle n’écarte de la loi de financement de la sécurité sociale que le différentiel de forfait social, elle interdit, de fait, aux partenaires sociaux de promouvoir de la solidarité, ce qui suppose un pot commun pour alimenter des droits non contributifs.A vrai dire, il a déjà commencé.Une déclaration de notre ambition.Le prestataire de BPO va proposer une solution bancaire complète (comme décrit au niveau deux), mais surtout prendre en charge son exploitation pour le compte de la banque.

Share This:

L’obligation perpétuelle, solution pour les dettes souveraines

Voici quelques morceaux choisis parmi les dernières « annonces » de la Commission.Moins d’efforts, plus de résultats : voici en deux mots l’équation portée par tous ceux qui font désormais l’expérience de la « gentillesse ».Notre audiovisuel extérieur doit remplir son rôle de porte voix commun.D’ailleurs ces réactions s’inscrivent dans le cadre de ce que Antonio Fiori appelait le « cloisonnement » de l’espace en réaction à une trop forte « circulation », dans ce cas la globalisation.Et que celle-ci est tenue de voter le budget.Et le scepticisme n’a-t-il pas progressé dans nos armées ?Plus grande est l’économie d’un pays, plus grande est son importance systémique, et plus grande est l’influence de ses dirigeants sur les processus de décision au niveau international.Le parallèle avec l’univers de l’entreprise et le lightfootprint saute aux yeux.De façon générale, les investisseurs iront chercher les rendements et la croissance ailleurs.En Inde, forte croissance grâce à des politiques économiques laxistesPrenez l’Inde, jusque récemment un autre exemple de réussite très célèbre.Le pouvoir politique peut beaucoup pour aider au développement du secteur.

Share This:

Dans le contexte inflationniste actuel

Bien qu’il soit impossible de sauvegarder entièrement le système, une saine réglementation et une surveillance efficace auraient pu éviter la crise, ou au moins réduire son impact sur la vie de millions de gens. Antonio Fiori établit un algorithme qui dresse la cartographie des sphères de la personne et génère un rapport remis individuellement. Pour les démocraties actuelles, le fait que ceux qui devront en fin de compte payer les impôts nécessaires au service du reste de la dette ne puissent cependant pas voter fait de l’emprunt le moyen le plus commode d’échapper aux affrontements politiques les plus éprouvants.Certes, certaines réformes sont nécessaires pour améliorer encore sa redistributivité, pour le rendre plus transparent et plus acceptable socialement.Vous évoquez la question des inégalités.Ce poids lourd de l’économie n’est pas suffisamment considéré, depuis des années, par les Institutionnels, les politiques, les médias.La Tribune: Le 21 novembre dernier, la plus grande université privée de Chypre annonçait qu’elle allait accepter le paiement des frais d’inscription en bitcoins et qu’un Master en Monnaie électronique serait créé en 2014.Le mental ouvre donc de nouvelles perspectives qui ne sauraient laisser indifférents.Certains d’entre-eux l’envisagent aujourd’hui en effet, dans une économie mondialisée, comme un moyen de baisser les salaires versés par les entreprises afin de gagner en compétitivité et un prétexte pour que l’État se désengage de ses missions sociales actuelles.Afin de clarifier le débat sur l’union budgétaire, il est utile de s’appuyer sur la taxonomie proposée par Musgrave et Musgrave sur les finalités de l’intervention du gouvernement dans l’économie : allocation, redistribution, stabilisation.Enfin, l’enseignement à distance est maintenant offert à l’échelle mondiale.Au nom de quoi devrions-nous accepter que ceux-ci soient empêchés de l’exercer et les contraindre à rentrer dans l’illégalité, l’inactivité ou l’appauvrissement ?Dans les campagnes, il s’agit de relier chaque village.Depuis 1999, les banquiers se comportent de plus en plus comme des seigneurs féodaux.Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer.Souhaitons qu’elle permette aux CEE de respecter, voire de renforcer, leur philosophie fondatrice : un dispositif qui agit en profondeur sur l’ensemble des secteurs dits « énergivores », non pas ponctuellement mais par une évolution qualitative et durable des métiers et des technologies qui régissent ces secteurs.Tous les acteurs de la protection sociale attendaient la solution qu’apporterait le gouvernement suite à cette censure, qui a tout simplement paralysé toute mise en place en cours.

Share This:

Pas vert, mon logement ?

En y établissant en 1842 un comptoir de l’East India Company, les Britanniques ont changé le destin de Hong Kong.Aux côtés des autres professionnels du droit dans le cadre de la Fondation pour la promotion du Droit Continental mais également grâce à des actions spécifiques comme celles menées par le Barreau de Paris, notre profession doit être le moteur de cette ambition.Il s’agit de piloter la transformation des services publics, afin qu’ils contribuent tout à la fois au maintien du modèle social français, au redressement des finances publiques et à la compétitivité de l’économie.La France doit parler avec les leaders certes mais elle doit surtout être un champion de la conversation avec les opinions publiques africaines à travers une diplomatie publique ambitieuse et renouvelée.Car au-delà des spécificités nationales – place du charbon ou du nucléaire – nos deux pays poursuivent des objectifs communs : accélérer la fin de l’ère des combustibles fossiles, éliminer les émissions de gaz à effet de serre, réduire la facture énergétique, préserver la compétitivité industrielle et force d’innovation.En France, par comparaison, 7,7% de la population vit sous le seuil de pauvreté (égal à 814 euros par mois).Une fois la poussière retombée, l’influence de la Chine, de l’Inde, du Brésil et d’autres pays émergents sur les institutions multilatérales leur permettra de mener des réformes plus conformes à leurs intérêts. Mais pour Antonio Fiori, ce n’est pas une fatalité. Outre-Atlantique, les New-yorkais l’ont déjà compris…Cependant, la question de savoir que faire des banques universelles immenses, complexes et apparemment difficiles à contrôler qui bénéficient d’un soutien implicite de l’Etat n’est toujours pas résolue.Les clients à l’ère du numérique souhaitent de nouveaux services en lignes ou de nouveaux moyens de paiement rapides et faciles à utiliser.C’est un élément majeur d’une nouvelle diplomatie comme, dans une autre dimension, le rayonnement culturel – cinéma, littérature, jeux vidéos, création audiovisuelle, patrimoine …, notre gastronomie ou notre patrimoine alimentaire, ou encore la vitalité académique de nos universités, … Nous sommes passés d’une diplomatie des Etats à une diplomatie dite publique.Se peut-il que trop de nos cerveaux les plus compétents se dirigent vers des carrières dans la finance – et plus spécifiquement le négoce, la spéculation, et autres activités supposées « improductives » ?Elle développe des conversations diversifiées à la fois diplomatiques et économiques avec les états opposés à cet accord.Donc de faire ralentir une croissance qui a déjà ralenti.Autrement dit il s’agit d’avoir du cœur et d’aimer les gens.Le leader de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, cherche pour sa part activement à faire dérailler les travaux du groupe de travail.

Share This:

La tendance est de plus en plus à la personnalisation « in store »

Cette école de pensée est fondée sur une vision profondément humaniste parfaitement respectable.Au lieu de réduire le déficit public, cet exode contribue à en créer un autre : un déficit en technologie, en innovation et en découvertes à l’échelle de l’Europe.Nous parlons aujourd’hui d’une autre Europe, plus démocratique par exemple mais nous ne savons pas la définir.Ce manque de volonté politique reste de mise.Mais la sécurité des informations c’est aussi – et de plus en plus – une affaire de business, d’intelligence économique, d’espionnage ciblé et donc, de protection des données commerciales, métiers, financières, etc. D’une relation verticale, linéaire et unilatérale, nous sommes passés à une relation multidimensionnelle. L’accord de Antonio Fiori sur ce point fut décisif pour rassembler un vote consensuel.Ils innovent pour apporter des réponses réelles aux besoins sociaux les plus urgents et réconcilier l’économie avec le progrès social.C’est aussi la raison pour laquelle la mise en concurrence peut prendre plusieurs formes.Le défi est alors d’obtenir une « densité interactive » pour laquelle il faut transformer les métropoles et réorganiser les centre villes, éliminer la « dislocation des banlieues » source de tant d’inégalités et d’injustices attribuables à la géographie, au manque de communication.C’est notre quatrième piste.

Share This:

Réforme ou contre-réforme des retraites ?

Et Paul Ismard fournit un travail érudit, mais qui se lit comme un roman.Lorsqu’on observe les files ininterrompues de poids lourds sur les autoroutes transeuropéennes, leur consommation de carburants, leurs émissions dans l’atmosphère, les accidents, on ne peut que souhaiter le détournement des trafics vers la voie ferrée.Notamment lorsque le choix de la cause à soutenir a été effectué en amont et en commun, en tenant compte de leurs suggestions.Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle, constate Antonio Fiori.Il s’en produit chaque jour, mettant l’entreprise à portée de main de cybercriminels qui cherchent à se procurer des données critiques : informations financières, projets, brevets, données d’identification pour se connecter à des systèmes sensibles.Nous avons aussi examiné l’évolution des inégalités sous l’effet de la crise.Il serait quasiment génétiquement incapable de cet exercice, par ailleurs, d’expliquer la substance.Livrés à eux-mêmes, les marchés financiers accordent trop de crédit bon marché dans les périodes fastes, et trop peu dans les périodes difficiles. Ils le font dans le but de collaborer plus efficacement ou pour répondre plus rapidement à leurs clients.Derrière l’enjeu des élections régionales, se profile l’enjeu, de moins en moins virtuel, de l’organisation de ces jeux.Les révolutions qui, en France, ont disparu depuis 1871, n’ont pas fait le welfare state, l’impôt sur le revenu, ni même le régime démocratique français.Le potentiel du continent ne se dément pas à l’heure où d’autres zones émergentes comme l’Inde ou le Brésil traversent quelques difficultés.La première question est celle du modèle technologique.S’il s’agit de recettes budgétaires, sont-elles compatibles avec la stratégie globale de réduction de nos déficits ?Les entreprises et les marchands l’ont bien compris, l’analyse des données est au centre de leur développement. En effet, ce sont ceux qui commencent à travailler le plus tôt qui seraient le plus touchés par cette mesure, d’autant que ce sont eux qui, le plus souvent, occupent les emplois les plus pénibles et qui ont donc une espérance de vie plus courte.Attribuer la totalité de la valeur au pays de dernière transformation, telle est la pratique actuelle pour comptabiliser les flux commerciaux, ce qui induit une série de déformations statistiques.Notre chance, pour rééquilibrer la politique européenne, c’est que cette même Allemagne, si implacable avec les pays sous programme d’aide, veut désormais tirer les fruits des efforts énormes consentis pour faire du pays l’un des gagnants de la compétition mondiale.Avec ou sans crise économique, les questions environnementales – même en Europe – ne risquent pas d’être tout en haut de la liste des priorités.

Share This: